autorités françaises ont interdit les propriétaires d’un malade de l’ours à partir de l’affichage de l’animal dans les spectacles publics après une inspection a constaté qu’il souffrait de graves problèmes de santé et a été détenu dans de mauvaises conditions.

vendredi rare par le Ministère de l’Environnement suivi des plaintes par les groupes de défense des animaux sur le traitement de Mischa, un mâle adulte de l’ours affiché dans la ville médiévale de foires et privés de spectacles à travers la France.

Une déclaration du ministère, a déclaré vétérinaires ont traité Mischa après l’exécution de contrôles de santé sur lui plus tôt cette semaine. Ses propriétaires, un couple d’ours-baiters dans le centre de la France, a été condamnée à s’assurer qu’il bénéficie de soins vétérinaires appropriés.

une Autre inspection aura lieu dans un délai de cinq jours afin de vérifier que l’ordre est respecté. Si non, l’ours pourrait être saisi, a déclaré le ministère.

Une vidéo de l’Aves France association a montré Mischa à un défilé dimanche dans le nord de la France apparaissant physiquement faible et avoir de la difficulté à marcher.

Arnauld Lhomme, en charge des enquêtes à l’30 Millions d’Amis fondation, a déclaré à L’Associated Press que le français des groupes de protection animale ont connu au sujet de Mischa pendant des années.

L’ours baiters avoir l’autorisation d’acheter et de posséder des ours en France, mais leur entreprise fait faillite l’année dernière, at-il dit. Les formateurs possèdent trois ours brun, mais un seul, Mischa, est assez docile pour les spectacles.

Une pétition en ligne lancée par Une seule Voix, un groupe de défense des droits des animaux, a appelé à ce que tous les trois ours être libérés de leurs cages. Il a été signé par 36 000 personnes.

Lhomme a dit qu’il est très sceptique au sujet de la détermination des autorités françaises à réellement protéger les Mischa, critiquant les cinq jours de retard qu’ils ont consenties ses propriétaires.

Le ministère de l’instruction est « fort » mais « je pense que, malheureusement, c’est inutile, » dit-il. « Jusqu’à présent, la décision ne va pas dans le sens de ce que nous avons demandé depuis des années: l’interdiction itinérant de spectacles d’animaux. »

Lhomme dit d’une enquête judiciaire est en cours sur le cas.

Le gouvernement français dit qu’il va bientôt présenter un « plan d’action » pour améliorer les conditions pour les animaux sauvages en captivité. Mesures porteront sur de fourrure de vison fermes, zoos, les delphinariums et les animaux du cirque et des spectacles.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here